Combien coûte une chirurgie du nez ?

Combien coûte une chirurgie du nez ?

Date : Tags : santé

La forme et la taille de votre nez ne vous satisfont pas ? Vous avez souffert d’une blessure passée qui a laissé votre nez difforme ? Aujourd’hui, on peut envisager une chirurgie du nez à de nombreuses fins esthétiques. Néanmoins, avant de vous lancer, vous devez comprendre tous les aspects de la procédure, y compris son coût.

La chirurgie du nez nécessite un investissement plus ou moins important. D’ailleurs, les opérations afférentes sont rarement couvertes par les compagnies d’assurance. Dès lors que vous envisagez de recourir à la chirurgie esthétique, y compris la chirurgie du nez, vous devez comprendre les facteurs qui auront une incidence sur le coût total de l’intervention. Après tout, il s’agit d’un investissement permanent dont les résultats changeront votre vie.

En France, les coûts d’une opération esthétique du nez vont jusqu’à plus de 4 500 euros en fonction de vos objectifs spécifiques. En ce qui concerne la retouche chirurgicale, elle nécessite un budget minimum de 1 500 euros.

En réalité, le coût d’une chirurgie du nez prend en compte les facteurs suivants :

  • Les honoraires du chirurgien
  • Les frais d’anesthésie
  • Le centre de chirurgie

Chirurgie du nez : quels sont les autres frais connexes à prévoir ?

Il existe plusieurs coûts pré et postopératoires associés à une rhinoplastie. Certes, ces coûts ne vont pas augmenter considérablement la facture. Néanmoins, vous devez les prendre en compte pour déterminer le prix exact de votre rhinoplastie. Ce sont :

  • les tests médicaux,
  • les travaux de laboratoire,
  • les ordonnances pré et postopératoires,
  • les visites de suivi.

Certains des facteurs ci-dessus peuvent être inclus dans le coût initial de votre opération. Parlez-en à votre chirurgien pour savoir s’il les a pris en compte dans votre devis.

Remodelage ou chirurgie du nez : qu’est-ce que cela implique réellement ?

Généralement, on réalise une chirurgie du nez sous anesthésie générale. En fonction du type d’intervention et du résultat recherché, le chirurgien peut :

  • réduire la taille de votre nez (réduction du nez) en enlevant une partie du cartilage et de l’os ;
  • augmenter la taille de votre nez (augmentation du nez) en prélevant du cartilage dans les oreilles et de l’os dans les hanches, le coude ou le crâne, et en l’utilisant pour reconstruire le nez (c’est ce qu’on appelle une "greffe") ;
  • modifier la forme de votre nez (y compris les narines) en cassant l’os du nez et en réorganisant le cartilage ;
  • modifier l’angle entre le nez et la lèvre supérieure.

La peau qui recouvre le nez devrait se rétracter ou s’étendre pour épouser sa nouvelle forme. En règle générale, l’opération consiste :

  • soit à pratiquer une incision sur la peau entre les narines (rhinoplastie ouverte),
  • soit à pratiquer de petites incisions à l’intérieur des narines (rhinoplastie fermée).

Une rhinoplastie fermée ne laisse pas de cicatrices visibles. Elle provoque moins de gonflements. Par contre, elle n’est pas toujours possible et disponible.

Dans les deux cas, une chirurgie du nez peut durer de 1,5 heure à 3 heures. D’ailleurs, vous devrez probablement rester à l’hôpital pendant une ou deux nuits. Vous aurez un pansement sur le nez pendant les 12 premières heures suivant l’opération. À cela s’ajoute une attelle maintenue sur votre nez avec du ruban adhésif pendant 7 jours. Il se peut aussi que vous ne puissiez pas respirer par le nez pendant environ une semaine.

On vous donnera des analgésiques pour vous aider à contrôler la douleur ou la gêne éventuelle.

Chirurgie du nez : qu’en est-il de la convalescence ?

Vous devrez peut-être prendre jusqu’à deux semaines d’arrêt de travail pour vous remettre de votre opération du nez. Il faudra aussi attendre plusieurs mois avant de voir l’effet complet de l’opération, et jusqu’à 6 mois pour que le gonflement disparaisse complètement.

  • Après environ une semaine : les points de suture peuvent être retirés (sauf si vous avez eu des points de suture dissolubles). L’attelle peut également être enlevée.
  • Après 3 semaines : les ecchymoses, le gonflement et les rougeurs s’estompent progressivement. Vous aurez même la possibilité de nager.
  • Après 4 à 6 semaines : vous devriez être en mesure de reprendre un exercice physique intense.

N'hésitez pas à nous proposer vos articles


Votre message a bien été envoyé

Nous soutenons une économie responsable